Récupérer l’eau de pluie : pourquoi et comment faire ?

79
Partager :
Récupérer l'eau de pluie pourquoi et comment faire

Ressource naturelle, l’eau de pluie s’avère être plus précieuse qu’il n’y paraît. Alors qu’autrefois les plaintes fusaient sur le territoire durant les périodes pluvieuses, la tendance s’est inversée ces dernières années. La raison ? De nombreux ménages s’investissent désormais dans la récupération et le recyclage de l’eau de pluie.

Avantageuses sur plusieurs points, cette pratique fait tout de même l’objet d’un encadrement auquel il est impératif de satisfaire. Retour dans ce guide sur les raisons de récupérer l’eau de pluie et la procédure à suivre pour y arriver.

A lire également : Comment éviter la condensation dans un abri de jardin en bois ?

Récupérer l’eau de pluie : les avantages de la pratique

Indispensable et exploitée pour de nombreuses utilisations, l’eau douce est un point de dépense important. Selon des statistiques, la facture d’eau annuelle des ménages français est supérieure à 450 euros. Vous l’ignorez peut-être, mais il n’est pas nécessaire de dépenser autant en eau. Des économies conséquentes peuvent être réalisées grâce à l’eau pluviale.

L’eau de pluie est propice à la réalisation de plusieurs activités domestiques. Elle peut s’employer aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des habitations. Puisqu’elle ne contient pas de calcaire comme l’eau de robinet, vous pouvez vous en servir pour arroser votre jardin et alimenter vos plantes. Autre point important, l’eau de pluie peut servir au nettoyage de votre voiture, de la façade extérieure de la maison, de la terrasse, etc.

A voir aussi : Est-ce que la véranda dans le salon compte

Mieux encore, l’eau de pluie peut être utilisée pour alimenter les installations du WC et faire fonctionner le lave-linge. En récupérant de l’eau de pluie et en l’utilisant pour toutes ces activités, vous pouvez réaliser jusqu’à 200 euros d’économies sur votre dépense annuelle en eau.

En plus d’être économique, la récupération et le recyclage de l’eau de pluie sont aussi une pratique écologique. Si vous désirez réduire votre impact sur l’environnement et mieux gérer le budget de votre ménage, récupérer de l’eau de pluie est donc pour vous une idée intéressante.

Récupérer l’eau de pluie : les solutions pour y arriver

Les avantages de la récupération de l’eau de pluie vous ont-ils conquis ? Eh bien, vous aussi vous pouvez récupérer l’eau de pluie qui coule de votre toit. Pour ce faire, vous ne pouvez toutefois pas vous y prendre comme il vous plaît. Il vous faut un dispositif spécifique. On l’appelle le récupérateur d’eau de pluie.

l'eau de pluie pourquoi et comment faire

À proprement parler, le récupérateur d’eau de pluie est une cuve. Elle sert à stocker et filtrer l’eau de pluie. Une fois traitée et assainie, cette dernière est desservie dans les différents points d’utilisations par le biais d’un réseau secondaire. Il fonctionne en parallèle au réseau principal du robinet et ce dernier prend automatiquement le relais lorsque le récupérateur d’eau de pluie est vide.

On distingue deux grands types de récupérateurs d’eau de pluie. D’un côté, se présente le récupérateur d’eau de pluie en béton, caractérisé par ses propriétés anti-corrosion. De l’autre, on retrouve le récupérateur d’eau de pluie plastique polyéthylène, réputée pour sa solidité à toute épreuve. Les deux types de récupérateurs sont recyclables et sont commercialisés en plusieurs capacités de contenance. Les options vont de quelques centaines à 5 000 litres.

Il est important de préciser que le récupérateur d’eau de pluie peut être installé de manière classique ou mis en terre. L’installation enterrée présente des avantages de praticité et d’optimisation d’espace. Toutefois, installé de manière classique, le récupérateur d’eau de pluie peut apporter une touche esthétique au jardin lorsqu’il est bien choisi.

La réglementation autour de la récupération de l’eau de pluie : un impératif à ne pas omettre

Si beaucoup l’ignorent, la loi prévoit une réglementation stricte autour de la récupération de l’eau de pluie. Votre action n’étant pas tout à fait libre, il est donc judicieux de bien vous informer en amont avant de franchir le pas. Les règles légales touchent à absolument tout. Processus de récupération, équipements utilisés, utilisation de l’eau de pluie, rien n’est laissé en marge. Des interdits stricts sont fixés par la loi sur chaque point. Les incontournables à savoir sont ci-après énoncés.

  • L’eau de pluie est récupérée uniquement du toit et sur aucune autre surface.
  • Les toits en amiante-ciment et en plomb ne sont pas éligibles à la récupération de l’eau de pluie.
  • Le récupérateur d’eau de pluie utilisé doit impérativement être doté de système de filtration. Il doit aussi faire l’objet d’un entretien régulier.
  • L’eau de pluie ne peut pas être utilisée pour la douche, la vaisselle ou l’alimentation.
  • La distribution de l’eau de pluie est assurée par un réseau différent du circuit d’eau potable.
  • Un pictogramme et la mention eau non potable doivent être visibles à tous les points de sortie de l’eau de pluie.
  • Une déclaration à la mairie est obligatoire lorsque l’eau de pluie recyclée est évacuée dans le réseau collectif de la ville.

Pour précision, cette liste n’étant pas exhaustive, plusieurs autres règles obligatoires sont fixées par la loi.

L’accompagnement d’un spécialiste : le must pour réussir le projet de récupération d’eau de pluie

Pour récupérer et utiliser l’eau de pluie, faites appel à un spécialiste. Il vous accompagnera durant tout le projet et veillera au respect de tous les points de la réglementation. Suivant ces conseils, vous choisirez également le meilleur récupérateur d’eau de pluie dont la capacité correspond à votre utilisation. Pour finir, il vous assurera une installation réussie du système et vous aidera à bénéficier des aides auxquelles vous êtes éligible.

Partager :