Comment créer un jardin écologique

708
Partager :

Idéal pour se distraire et se reposer, le jardin est l’espace très prisé de beaucoup de personne. C’est l’élément décoratif des habitations ou d’un lieu de travail. Elle existe en naturel et en synthétique. Pour le respect et la protection de l’environnement, il est préférable d’opter pour les jardins écologiques. Comment en créer donc ?

 Choisir et analyser l’endroit pour planter

Avant de mettre en place votre espace vert naturel, il est nécessaire de bien choisir l’endroit.  Cet emplacement dépend souvent de plusieurs facteurs tels que la qualité du sol, l’exposition au vent et au soleil. Ce sont des paramètres à ne pas négliger car ils peuvent affecter le type de plante que vous cultivez et la couleur verdâtre du jardin. Par exemple, les plantes qui nécessitent beaucoup d’eau ne dureront pas longtemps si vous vivez dans une région venteuse.

A lire aussi : Bouture de chèvrefeuille : étapes simples pour réussir sa multiplication

Il faut donc analyser le sol pour connaître sa vraie composition. Pour plus d’informations, renseignez-vous dans les laboratoires où vous pouvez envoyer une portion du sol. À la fin de cette étude, ses spécialistes de la terre vous diront s’il est fertile et s’il peut résister aux intempéries.

Opter pour les plantes qui attirent la pollinisation

Lorsque vous désirez que tous les légumes et fruits poussent dans votre jardin, il est important d’investir dans les pollinisateurs. En effet, les pollinisateurs sont des insectes qui transportent le pollen d’une plante à l’autre. Ils sont impliqués dans la reproduction sexuée chez les espèces à fleurs.

Lire également : Quelle largeur de coupe pour les tondeuses ?

Lorsqu’on parle d’insectes, il s’agit notamment des abeilles, des papillons, des guêpes, des bourdons, etc. Essayez d’ajouter quelques fleurs telles que la lavande, les tournesols, l’origan, les soucis, la mélisse et la menthe. Ceux-ci accrochent énormément les pollinisateurs dans votre jardin.

Utiliser fréquemment des engrais 100 % naturel

Le moyen le plus efficace pour l’amélioration de votre sol est un tas de compost. Il s’agit d’un endroit où vous pouvez mettre tous vos déchets de jardin (feuilles, tontes de gazon, déchets de cuisine) et les décomposer en compost riche. Sa fabrication prend assez de temps. L’objectif de celui est qu’il maintient l’écosystème naturel et n’a aucun risque sur l’environnement. Ainsi, si vous désirez un jardin très écologique, vous devez éviter l’utilisation des pesticides ou d’autres produits chimiques dans votre sol.

Sachez que le compost ajoute de nombreux nutriments au sol et aide à prévenir les maladies qui affectent la santé des plantes. Le composant principal du compost est l’azote, qui peut être obtenu à partir du fumier et des déchets végétaux.

Varier la plantation

Lors de la planification de votre jardin, ayez une idée sur la rotation. Pour ne pas tuer votre jardin écologique, évitez d’avoir les mêmes plantes au même endroit.  En effet, les plantes ont besoin de différentes quantités de nutriments dans le sol. Lorsque vous cultivez des plantes qui nécessitent un niveau élevé d’azote dans le sol, cela le détruira. Par conséquent, ce phénomène empêchera les autres plantes de pousser.

Une autre raison est que toutes les plantes ne libèrent pas la même quantité de nutriments lors de la décomposition post-récolte. Par exemple, les tomates absorbent beaucoup d’azote du sol lorsqu’elles sont vivantes, mais lorsqu’elles se décomposent après la récolte, elles en restituent très peu.

Effectuer de différents arrosages

Retenez que votre jardin est écologique c’est-à-dire naturel. Il a donc besoin d’un arrosage régulier pour garder toute sa fraicheur, sa couleur naturelle et son aspect décoratif. En matière d’arrosage, utilisez des méthodes efficaces comme l’irrigation goutte à goutte et le paillage. La récupération d’eau de pluie est également la meilleure façon d’avoir un jardin entièrement biologique.

Partager :